Journées PENSERA pour le développement professionnel continu des conseillers pédagogiques* dans l'enseignement supérieur 


Le réseau PENSERA s’est fixé un double objectif. Le premier, à l’échelle de la région, vise à faciliter et accompagner l’émergence de structures d'appui pédagogique dans les autres établissements d'enseignement supérieur Rhône-Alpins. Le second est de consolider son rôle moteur dans le domaine de la pédagogie de l'enseignement supérieur sur les plans national et international.
Pour atteindre ces objectifs, le réseau organise des journées d’échanges et de pratiques, de réflexion visant le développement professionnel des conseillers pédagogiques dans l’enseignement supérieur.

Les 26 et 27 mars 2015 s'est déroulée la seconde édition des journées PENSERA autour des  thèmes suivants : 

- Appréhender les complémentarités et frictions liées aux différentes missions du conseiller pédagogique : 

Certaines missions se complètent et s'enrichissent naturellement (comme par exemple formation et accompagnement), alors que d'autres peuvent s’avérer partiellement contradictoires. Un exemple parmi d'autres : les conseils donnés à nos décideurs peuvent parfois aller à l'encontre des désirs de certains enseignants, que nous accompagnons par ailleurs...

- Situer son style personnel dans un genre professionnel : 

De quelle latitude dispose un CP pour définir sa propre identité professionnelle, tout en restant dans le cadre suggéré par sa fiche de poste ou plus généralement par les codes et limites communément admis par la communauté des CP ?

Pour qui ?

Pour quoi ?

 
Retour sur les JP2015

Le livret de bord des Journées

Introduction des journées 
 
Le travail du jeudi : la " fleur " des aptitudes, postures et missions communes ou spécifiques du conseiller pédagogique

Les mises en situation du vendredi : consultez les différents scénarios 

Le conseil collègial : ou comment appréhender en groupe la "patate chaude" du demandeur

Le tableau des rôles du CP : Merci pour ta contribution Céline !

Synthése et perspectives de Frédéric Yvon

Conclusion

Quelques photos

 

 

* Le générique masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d'alléger le texte